COBAYE POUR DES ERGOTHERAPEUTES

Je me suis portée volontaire pour être observée sur mon lieu de travail pour un projet d’étude de mes deux amies ergothérapeutes Mylène et Léa.

Couturière, j’ai souvent des douleurs physiques liées à mon travail, ce qui correspondait parfaitement au profil de personne qu’elles souhaitaient observer.

J’ai été filmée pendant 2 heures. Durant toute cette période, j’étais en train de faire la finition de vestes et de tops. Ce travail est le contrôle qualité qui consiste à couper les fils, et effectuer le pressage. Je commence ma finition sur le côté envers du vêtement en enchaînant sur l’endroit pour ensuite commencer la presse. Je suis la dernière personne à regarder attentivement les vêtements. C’est le moment ou jamais de voir les défauts et les éventuelles réparations à effectuer avant que les commandes ne soient livrées aux clients.

Je devais faire comme si elles n’étaient pas là, sans appareils pointés sur moi. Sauf que je suis une personne qui communique beaucoup à ma job. Je suis souvent en train de parler. J’avais tendance à vouloir communiquer avec elles aussi !

Suite à ces deux heures d’observations, ce fut les moments des questions : « Pourquoi tu prends les vestes de là et tu les emmènes ici? », « Pourquoi tu utilises ce coupe fil? » « T’a-t-on expliqué comment faire? ». Mes copines n’étaient jamais entrées dans un atelier avant ce jour. C’était tout nouveau pour elles! Je me sentais bête parce que je fais certains mouvements sans pouvoir l’expliquer. Je sais, je fais.. Il a fallu trouver les mots et échanger avec elles pour qu’elles puissent comprendre les étapes de la finition pour pouvoir mieux analyser et trouver des solutions ergonomiques.

Capture fer 2 élévation épaule droiteL’atelier est très bien équipé. La presse est sur un système de poulie ce qui me permet de ne jamais sentir ou presque le poids du fer pendant les actions de repassage. Le fer a besoin d’être rempli une ou deux fois par jour. Durant le temps de chauffe, je commence la première partie de la finition avec la coupe des fils sur les vêtements, j’enchaîne la deuxième partie dès que le fer est prêt. Sous mes pieds se trouvent des tapis anti-fatigue qui permettent d’amortir les chocs sur les jambes et c’est top!

Un soir après la job, je suis allée chez Mylène pour une séance de questions sur les douleurs physiques dues à mes positions de travail, la durée moyenne de ces douleurs et comment je remédie à ces problèmes.

En moyenne mes poignets, mon dos et mes jambes sont les membres qui me font le plus souffrir.

Les poignets c’est lors de petites actions à la chaîne sur la machine qui sollicitent beaucoup mes avant-bras. La douleur part souvent au bout d’un ou deux jours.

Mon dos me fait mal dans les positions debout et assises. Souvent le haut du dos, car je suis souvent courbée. J’essaie de me tenir droite le plus souvent possible, mais des fois les rushs, les étapes de fabrication ou la finition n’aident pas. J’ai eu quelques fois des douleurs au bas du dos en position assise et j’ai trouvé la merveilleuse solution d’un coussin derrière mon dos. Je me sens appuyer et en équilibre.

Les jambes, en position debout, au bout de 8h ou 10h de travail, j’ai les jambes lourdes. Donc je porte des bas spécifiques quand je sais que je vais effectuer ce travail-là. Ça demande beaucoup quand je passe une semaine complète à la finition. En position assise, sur la machine à coudre, je ne mets pas mes deux pieds sur la pédale. Cela provoquerait au bout de quelques années des problèmes aux hanches. Personne ne m’avait fait la remarque sur ce détail avant mon arrivée au Canada. Malheureusement, pas un point assez appuyer en cours de couture à l’école… Je n’ai jamais pris cette habitude. Je m’essaye pourtant, j’espère un jour que j’arriverai à coudre sans difficulté sur mes deux pieds et mes hanches en équilibre!

Dans mon travail et dans la vie de tous les jours, je rencontre une énorme difficulté avec le nickel. Je fais une réaction dès que je touche longtemps un objet contenant du nickel, en général ce sont mes mains. Elles me brûlent ,et je fais de l’eczéma. J’ai en permanence ce symptôme sur ma main gauche depuis 3 ans. Ça vient, ça part. Tout dépend de ce que je touche. Pour éviter d’aggraver mon cas, j’utilise des outils avec une partie en plastique et j’évite d’être en contact avec les aiguilles, et autres objets en métaux trop longtemps.

IMG_0101

Un montage vidéo de mes actions a été monté, et je me suis observée tout en donnant des commentaires.

C’était particulier de s’ observer soi-même pendant une heure. Sur 9 vestes à presser, j’utilise 247 fois la commande pour la vapeur. 247 fois! Ça fait peur! J’ai pu aussi m’apercevoir de ma position debout et des gestes non utiles que je fais. Durant toute l’observation, je ne portais pas mes lunettes. J’avais donc tendance à rapprocher le vêtement vers moi pour mieux voir les fils (noir sur noir). D’après les filles, c’est mieux de rapprocher vers soi le vêtement, que de se baisser pour couper le fil.

Les filles ont analysé et réalisé un dossier comprenant un répertoire des contraintes qu’elles ont pu identifier et les solutions trouver qui pourraient être apportées à l’atelier. Mylène et Léa sont revenues à l’atelier quelques semaines plus tard pour expliquer leur analyse et leurs idées à mes chefs d’atelier qui sont ouvertes à ces propositions.

J’ai adoré participer à cette expérience, ce fut tellement enrichissant. Beaucoup d’échanges pour aider au mieux mes amis dans leur projet. Elles ont obtenu une bonne note, je suis contente d’y avoir contribué.

Je sais que c’est un métier à risque de blessures et de douleurs. J’ai la chance d’être dans un atelier où je peux communiquer et trouver des solutions avec mes chefs si je rencontre un problème.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s